Magical, life’s a ball : Pose !

Ne vous méfiez pas des apparences, Pose est une série géniale, humaine, attachante, sincère, drôle et émouvante. Vivement la deuxième saison !

Au coeur des années 80 à New York, alors que le luxe de l’ère Trump est en pleine émergence et que le SIDA commence à faire des ravages, Blanca Rodriguez sert de mère adoptive à de jeunes gays et trans issus de quartiers populaires qui rêvent de faire carrière dans le monde des arts. Elle les héberge, les conseille et les introduit à l’univers secret de la sous-culture LGBT. Ils forment une communauté soudée de néophytes et de parias qui tentent de trouver leur place dans un monde qui ne veut pas leur en faire une…

A l’origine de Pose, Ryan Murphy, Brad Falchuk (les incontournables Scream Queens, American Horror Story) et Steven Canals

Pose (FX) Trailer HD – Evan Peters, Kate Mara series

Evan Peters : Stan Bowes
Kate Mara : Patty Bowes
James Van Der Beek : Matt Bromley
Mj Rodriguez : Blanca Rodriguez-Evangelista
Dominique Jackson : Elektra Abundance
Billy Porter : Pray Tell
Indya Moore : Angel Evangelista
Ryan Jamaal Swain : Damon Richards-Evangelista
Charlayne Woodard : Helena St. Rogers
Dyllon Burnside : Ricky Evangelista
Hailie Sahar : Lulu Abundance
Angelica Ross : Candy Abundance
Angel Bismark Curiel : Lil Papi Evangelista
Sandra Bernhard : Judy Kubrak

Sweet Pants x Disney célèbrent les 90 ans de Mickey

SWEET PANTS s’associe pour la deuxième fois à DISNEY et dévoile une collection inédite « retro future » basée sur la customisation old school (au transfert) de ses sweats, à l’effigie de la plus iconique des souris. Comme dans les 90s, on choisi son visuel, on le pose et on le «presse». En quelques instants le sweat est personnalisé, à l’ancienne. Un dessin qui évoluera avec le temps, vieillira au fur et à mesure des lavages et gardera toute l’authenticité des «prints» d’autrefois !

En découvrir plus : https://sweet-pants.com

Royole dévoile FlexPai, le 1er Smartphone pliable au monde !

Royole, présente FlexPai, le premier smartphone pliable au monde, une combinaison de téléphone mobile et de tablette avec un écran flexible. Rompant avec le concept traditionnel d’un smartphone, l’appareil peut être utilisé plié ou déplié, ce qui lui confère la portabilité d’un smartphone, ainsi que la taille d’un écran de tablette haute définition.

Une fois déplié, FlexPai prend en charge le mode écran partagé et le multitâche ; il prend également en charge le glisser-déposer d’une application à l’autre, ce qui lui permet de partager les fonctions comme le fait un ordinateur ; enfin, il ajuste automatiquement la taille de l’écran…

Royole's FlexPai – the world's first foldable smartphone.

Une fois plié, FlexPai peut gérer le double écran avec des opérations séparées et simultanées. L’interface des écrans primaire et secondaire peut interagir mutuellement avec les deux ou utiliser indépendamment des interfaces différentes sans interférer avec elles. Les utilisateurs peuvent également recevoir des notifications sur la barre latérale au bord de l’écran, qui peut être utilisée pour gérer les appels, les messages et autres notifications qui peuvent perturber l’utilisation des écrans principal et secondaire.

FlexPai a passé les tests de flexion, de torsion et de tension plus de 200 000 fois. Le FlexPai peut aussi être plié sous différents angles. Côté logiciel, son système d’exploitation unique Water OS adapte automatiquement différents modes de visualisation pour différents angles de pliage et scénarios utilisateur, tels que la prise de photos, l’utilisation au bureau, le visionnage de vidéos, les jeux et bien plus…

En découvrir plus : http://www.royole.com

Exposition Wonderland par The French Art Dealeuses en collaboration avec la Secret Gallery

Pour leur troisième collaboration avec la Secret Gallery, The French Art Dealeuses nous invite à découvrir l’exposition WONDERLAND, qui puise sa narration dans la fantaisie, les souvenirs de notre imaginaire d’enfant, les super héros et personnages de fiction .

Orchestrée par Audrey Hatchikian, art curator, elle met en scène l’exposition dans une atmosphère colorée, ingénue et joyeuse . WONDERLAND, ou le pays des merveilles interprété par des artistes d’art contemporain et de design. A l’approche de Noël, cette exposition inspire un tendre sentiment de nostalgie, une bouffée de gaieté et une douce atmosphère poétique.

L’exposition WONDERLAND, présente les oeuvres émouvantes et éclatantes de Jaouad Bentama, artiste installé à New York depuis 6 ans. Il travaille la peinture mixée à des compositions d’objets que l’artiste collecte au fil des de ses rencontres. Des tableaux flamboyants et colorés, à l’apparente légèreté, qui racontent l’utopie de l’enfance et l’espoir. Issu du monde du Graffiti des années 80, Sade One évolue aux côtés des plus grands avant de suivre son propre chemin. De l’hardcore bombing au fresques murales, ils présentent aujourd’hui des oeuvres ludiques et aux mille et une facettes. WONDERLAND, c’est aussi les tableaux de lumières quasi hypnotiques d’Emmanuelle Rybojad, véritable fée de la couleur.

Secret Gallery
19 Rue de Varenne, 75007 Paris
T. 06 80 38 90 14
contact@thefrenchartdealeuses.com
facebook.com/thefrenchartdealeuses
Du mardi au samedi de 11h à 19h
les lundis et dimanches sur rendez-vous
Métro Ligne 10 ou 12 – Rue du Bac ou Sèvres
Babylone Parking Le Bon Marché

PAR LES DAMNÉ.E.S DE LA TERRE Des voix de luttes 1969-1988

Par les damné.e.s de la terre est compilation unique en son genre honorant la musique francophone engagée, véritable mémoire patrimoniale des luttes sociales et/ou décoloniales portée par Rocé.

Alfred Panou & Art Ensemble of Chicago – Je suis un sauvage [Bénin & USA 1970]

« Je fais partie de cette génération qui a vu naître le rap français, et avec lui l’énorme engouement pour cette musique des enfants de la deuxième et troisième génération d’immigrés. J’ai voulu creuser au-delà du rap, fouiller les artistes de la langue française qui véhiculent la poésie de l’urgence, la poésie à fleur de peau, engagée malgré elle parce que le contexte ne lui donne pas le choix. La poésie des « damné.e.s de la terre ». Dans l’ombre des chanteurs à texte médiatisés existent des femmes et des hommes devenus artistes juste le temps d’un disque.

Inutile de chercher dans ce recueil le morceau « exotique et funky », extrait du folklore destiné à la métropole. Rythmes et textes sont vêtus de leur propre « blues » dur et sincère. La langue française réunit des régions du monde qui portent des fardeaux communs. Géopolitique et sentiments se mêlent. Les paroles des anciens résonnent jusque dans les oreilles des enfants d’aujourd’hui, ceux des diasporas. Un bon nombre des artistes présent.e.s dans ce recueil n’a pas eu la chance de croiser son public à l’époque, je pense que le contexte actuel des migrations et des questionnements identitaires donnera une résonance toute particulière à ces textes et à ces musiques.

Deux historiens, Naïma Yahi et Amzat Boukari-Yabara, écrivent le livret du disque, ils décrivent les contextes de l’époque et des pays dont proviennent les morceaux.

Ce projet, musical et de patrimoine, répond à un besoin : (re)donner la voix aux nouvelles générations qui évoluent en France avec une absence d’identification, un oubli de l’histoire de leurs parents dans le paysage politique et culturel qu’elles traversent en grandissant. Il écrit une autre histoire de la musique en français. À la jonction des luttes de libération des pays d’origines, des luttes ouvrières, des exils, il cristallise une époque où les luttes bâtissaient des fraternités, des affirmations, de la dignité, des liens entre les peuples opprimés et des convergences que l’Histoire des livres scolaires ne dit pas. Il est important à mes yeux de transmettre ces moments de tous les possibles afin d’en imprégner la morosité dans laquelle grandissent les nouvelles générations.

Les enfants des diasporas et ceux des travailleur.euse.s ouvrier.ère.s ont besoin d’avoir des espaces de transmission de l’histoire de leurs parents. Ces parents qui ont sacrifié des années dans des luttes ou dans l’exil et qui ont choisi pour leurs enfants une intégration dans la discrétion et pointée vers un futur sans le poids d’une lourde mémoire. Le passé ne se transmet pas facilement lorsqu’il est emprunt de tabous et qu’on pense ses enfants libres, sauvés, car nés en France. Mais les combats de nos aînés, à la vue des luttes actuelles, sont précieux et utiles. Le présent se débrouille mieux lorsqu’il a de la mémoire.

Ce disque est donc un constat, un bout de mémoire qui montre que le champ des possibles était ouvert un court moment, avant d’être refermé, nous plongeant dans l’individualisme, le court terme, l’absence de projets de société. L’absence des ces histoires dans l’Histoire nous prive de l’espoir, des notions de fraternité, de résistance, de modes d’emplois d’autodéfense. L’époque actuelle nous impose ses fictions dystopiques, des histoires d’échecs et d’impasses.

Le sillon fossilisé dans le disque m’a permis de découvrir des artistes et intellectuels qui ont transmis des solutions multiples. On connaît trop peu le personnage de Frantz Fanon, ce Martiniquais qui a épousé la cause algérienne, on connaît trop peu le grand Franklin Boukaka, artiste congolais qui rend hommage dans une chanson à Mehdi Ben Barka, homme politique marocain. Il a existé un soutien entre étudiants guadeloupéens pour l’indépendance de la Guadeloupe et un militant corse du FLNC qui a décidé d’héberger sur son label leur musique. Nous pouvons être tous d’accord, ça ne sert à rien s’il n’y a pas de projet commun. Je ne sais pas comment sera demain, ce que je sais c’est qu’avec la mémoire nous pouvons additionner la force et l’union des peuples d’hier aux diasporas et subalternes d’aujourd’hui. Nous placer au centre de l’histoire que l’on nous conte afin de rompre avec la logique impérialiste. »

– TRACKLISTING –

1. Jean-Marie Tjibaou – Discours Mélanésia 2000 – Kanaki 1974
2. Joby Bernabé – La logique du pourrissement – Madinina 1985
3. Lena Lesca – Aux Tortionnaires – France 1978
4. Alfred Panou & Art Ensemble of Chicago – Je suis un sauvage – Bénin & USA 1970
5. Léon Gontran Damas – Il est des nuits – Guyane 1988
6. Slimane Azem & Cheikh Nourredine – La Carte de résidence – El Djazair 1979
7. Manno Charlemagne – Le Mal du Pays – Ayiti 1984
8. Guy Cornely – Où sont donc les tam tam ? – Karukera 1969
9. Groupement Culturel Renault – Cadences 1 – France 1973
10. Colette Magny – La Pieuvre – France 1972
11. Salah Sadaoui – Déménagement – El Djazair 1985
12. Võ Nguyên Giáp – « Rien n’est plus précieux » Entretien à Alger – Vietnam 1976
13. Les Colombes de la Révolution – Hommage à Mohamed Maïga – Burkina Faso 1985
14. Hô Chi Minh – « Arbitrer le conflit » – Vietnam 1963
15. Peloquin / Sauvageau – Monsieur l’Indien – Québec 1972
16. Francis Bebey – On les aime bien – Kamerun 1979
17. Léon Gontran Damas – Blanchi – Guyane 1988
18. Groupement Culturel Renault – Cadences 2 – France 1973
19. Pierre Akendengue – Le Trottoir d’en Face – Gabon 1974
20. Eugêne Mona – Pitié – Madinina 1972
21. Dane Belany – Complexium – After Aimé Césaire – France & USA 1975
22. Troupe El Assifa – (Extrait de ‘Ça travaille, ça travaille, et sa ferme sa gueule’) – Maurice 1975
23. Dansons avec les travailleurs immigrés – Versailles – France & Tunisie 1971
24. Abdoulaye Cissé – Les Vautours – Burkina Faso 1978

Des voix de luttes 1969-1988
https://lnk.to/par-les-damne-e-s
(Hors Cadres – sortie le 2 novembre)